Ce que rapporte un mobil-home en location

Le mobil-home est une solution d’hébergement qui séduit particulièrement les Français. Dans le cadre d’un investissement locatif, il se révèle intéressant en termes de prix. En optant pour un modèle d’occasion, son prix s’échelonne entre 7.000 et 20.000 euros, négociable selon son état et son usure. En tout cas, il s’avère rentable, d’où l’intérêt de bien choisir le bon mobil-home. À cela s’ajoutent son régime fiscal avantageux, ainsi que son emplacement au sein du parc résidentiel de loisirs.

Bien choisir le mobil-home à mettre en location

Face à la pléthore de mobil-home existante sur le marché, le choix des acquéreurs s’orientent généralement vers les modèles de marque tels que l’IRM et l’O’Hara. Si vous songez à investir dans un mobil-home neuf, il faut compter entre 30.000 et 70.000 euros. Sinon, les modèles d’occasion sont beaucoup plus accessibles, n’excédant pas plus de 20.000 euros pour la plupart. Quel que soit votre choix, il est important de choisir un mobil-home en parfait état, sans oublier de vérifier le bon fonctionnement des équipements pratiques qu’il intègre.

Ce qu’il faut savoir sur les dispositifs fiscaux d’un mobil-home en location

Avec ce type d’investissement, le propriétaire a un statut de « loueur en meublé non professionnel ». Pour cela, il peut choisir entre deux régimes avec ses avantages respectifs :

  • Le régime de micro-BIC ou bénéfices industriels et commerciaux permettant de bénéficier d’une réduction automatique de 50% sur la base d’imposition ;
  • Le régime réel offrant la possibilité de récupérer les 20% de TVA sur le prix d’achat, sans inclure l’assiette fiscale des charges annuelles liées à l’activité de LMNP.

La plupart du temps, les propriétaires de mobil-home privilégient le régime réel simplifié. Il est à noter que le propriétaire paye une taxe de séjour, ainsi qu’une taxe foncière, car le logement implanté dans le parc locatif est considéré comme non-bâtie sur la parcelle, en tant que HLL. De fait, l’investisseur est exonéré de taxe d’habitation.

Choisir le bon emplacement pour le mobil-home en location

Plusieurs critères entrent en jeu dans le choix d’un mobil-home, à savoir l’emplacement, la qualité de l’environnement, la proximité avec les lieux d’intérêt et la proximité avec les commodités. Ensuite, le propriétaire se doit d’améliorer l’espace en vue d’optimiser le confort de la résidence mobile. Des détails qui pourront lui servir d’arguments de vente pour inciter les vacanciers à louer son mobil-home lors d’un week-end ou d’un séjour prolongé.

Même à la revente, ces arguments sont essentiels, notamment pour le critère de l’emplacement. Avec l’usure du temps, le logement perd de sa valeur, soit -30% dès la première année d’utilisation. Comme les investisseurs tiennent avant tout à rentabiliser l’investissement locatif, ils parviennent à en tirer profit de la location au bout de sept ans en moyenne, dont les bénéfices peuvent atteindre les 3.000 €.

Consulter tous nos articles